Les 7 questions pour choisir son LMS

Le choix d’un LMS (Learning Management System) est stratégique pour une école ou une université. La solution retenue sera utilisée par des milliers de personnes et restera en place de nombreuses années. A l’heure de la digitalisation massive des enseignements, le LMS devient même un élément clé de la réussite des étudiants.

Il existe de nombreuses solutions sur le marché et chaque année, de nouveaux entrants font leur apparition. Le choix d’un LMS doit tenir compte d’une multitude de critères propres à son organisation, ses besoins, ses utilisateurs, sa stratégie future…Le comité de sélection passera de nombreux mois à les étudier et les pondérer.

Toutefois, pour tous les projets d’implémentation de LMS, 7 questions clés sont toujours à aborder.

1-Quel choix technologique ?

Très vite, il faudra choisir son camp. Soit une plate-forme Open-source, soit une plate-forme propriétaire. L’Open-source demande un investissement moins lourd pour sa mise en place, est très évolutif, très ouvert aux autres solutions…Une solution propriétaire est plus stable, plus pérenne, plus rassurante…

2-Cloud or not cloud ?

Le monde des logiciels achève sa révolution Cloud. De plus en plus de solutions sont hébergées dans le Nuage, accessible 24h/24 depuis n’importe quel poste connecté à Internet. Mais la question peut toujours se poser pour des raisons de sécurité, de montée en charge, de savoir-faire interne…

3-Une solution unique ou un assemblage de plusieurs ?

Votre établissement veut-il tout gérer dans une seule et unique solution ? Il faudra alors opter pour un LMS complet, avec un périmètre de fonctionnalités très large. Ou, vos utilisateurs préfèrent avoir plusieurs solutions, chacune parfaitement adaptée à un usage précis. La création des cours avec un outil, la diffusion avec un autre, l’évaluation avec un troisième…

4-Quelle simplicité ?

Attention, tous les éditeurs clament que leur solution est simple d’utilisation. Ce n’est pas le cas. Une solution très riche fonctionnellement est souvent moins simple d’utilisation. Il faut savoir si la simplicité est prioritaire pour vos utilisateurs et quel est leur niveau réel d’utilisation des interfaces LMS ?

5-Quel périmètre ?

La solution LMS ne sera pas la même si elle se destine à une école mono-site parisienne de 200 étudiants ou à un groupe internationale de plusieurs dizaines écoles sur plusieurs continents aves des milliers d’étudiants. Il faut définir qui seront les utilisateurs aujourd’hui de la solution mais aussi dans les 5 prochaines années…

6-Quel budget ?

Acheter une solution LMS, c’est comme acheter un nouvelle voiture. La gamme de prix est très large. Le prix d’une Dacia est très différent de celui d’une Ferrari. Pourtant, les deux permettent de se déplacer. L’investissement que votre établissement peut consacrer à son LMS déterminera aussi la short-list des solutions envisagées.

7-Quelles innovations ?

La technologie est en perpétuel mouvement. La solution LMS doit-elle être à la pointe des dernières innovations ? Elle présentera alors des fonctionnalités d’Intelligence Artificielle, de Machine learning, de réalité virtuelle, de Big Data…Ou, le choix peut se porter sur une solution moderne mais moins avant-gardiste…Une solution innovante pourra durer plus longtemps mais demandera un investissement plus conséquent.

Bonnes réflexions !