La Wild Code School ouvre un CFA

Le 2 novembre, la Wild Code School ouvrira son premier CFA, composé de 3 promotions basées à Paris, Lyon et en full-remote. Il s’adresse à des apprenants ayant déjà acquis un niveau bac+2 en développement web et mobile.

Fondée en 2014 par Anna Stépanoff et Romain Coeur, la Wild Code School est un réseau de 20 écoles en Europe (Bruxelles, Madrid, Lisbonne, Berlin, Amsterdam, Barcelone, Milan…).. Lors d’un hackathon pour imaginer l’éducation de demain, les deux fondateurs décident de s’attaquer à la formation des développeurs web, un métier déjà en pénurie à cette époque en France. C’est ainsi que le premier campus Wild Code School voit le jour à La Loupe (région Centre) en 2013.

La Wild Code School se démarque par des formations courtes, extrêmement intensives, de trois mois à un an.  A l’issue de la formation, les élèves maîtrisent l’essentiel des outils abordés. Ils ont intégré les méthodes agiles de gestion de projets. La force de cette école nouvelle génération réside aussi dans sa pédagogie hybride. Les élèves ont accès à tous les concepts théoriques, sur Odyssey , la plateforme pédagogique développée en interne. Cet outil s’adapte au rythme de chaque élève. Mais cet apprentissage 100% en ligne n’est pas suffisant. Il est complété par le travail des formateurs qui offrent un accompagnement individualisé. Cette pédagogie par projet et pair-à-pair optimise le rapport entre le temps passé dans la formation et les compétences maîtrisées par les élèves.

Ce concept innovant a rencontré un beau succès. Aujourd’hui la Wild code School c’est plus de 2000 anciens élèves, 3 spécialités (développement web, analyse de la data, cybersécurité), 20 campus en Europe et un taux de 90% d’insertion professionnelle.

En cette rentrée 2020, la Wild Code School se tourne pour la première fois vers les apprentis et va ouvrir son CFA. En juin 2020, le gouvernement a annoncé un plan de relance exceptionnel de l’apprentissage pour inciter les entreprises de toute taille à recruter des jeunes. Cette aide, d’un montant de 8 000 €, concerne toute embauche d’apprenti majeur qui prépare un diplôme allant jusqu’au niveau licence ou niveau 6 du RNCP. Les entreprises ont jusqu’au 28 février 2021 pour demander cette aide. Grâce à ce dispositif, le coût d’un apprenti sera quasi nul pour l’entreprise.

« Le confinement a porté les entreprises vers davantage de prudence dans leurs recrutements. Je reste néanmoins optimiste car le secteur de la tech est le grand gagnant de cette crise. En effet, les entreprises doivent accélérer leur transformation digitale. Par ailleurs, elles peinent encore à trouver les bons profils tech sur le marché. Recruter aujourd’hui un apprenti développeur web répond à ces deux problématiques. » dit Anna Stepanoff, fondatrice de la Wild Code School.

L’objectif de ce CFA est d’offrir un parcours de formation plus long pour ceux qui souhaitent approfondir leurs compétences au-delà de la formation intensive « développeur web et mobile » de la Wild Code School. Ils pourront ainsi s’insérer sur le marché du travail en douceur. L’alternance, de 12 mois, suit le rythme d’une semaine de cours et de trois semaines en entreprises avec les trois derniers mois de la formation à plein temps en entreprise.