5Discovery imagine des cours en réalité virtuelle

Le spécialiste de la réalité virtuelle 5Discovery propose une nouvelle offre : des salles de cours en réalité virtuelle. Le professeur et les étudiants peuvent s’y retrouver et échanger à travers leurs avatars respectifs. Bienvenue dans l’enseignement immersif.

Créé en 2017 par Sofia Rufin, la start-up 5Discovery veut dynamiser les formations classiques en intégrant des entrainements en réalité virtuelle. Cet éditeur s’est spécialisé sur les formations comportementales ou soft skills. A son catalogue, sont présentes des formations pour prendre la parole en public, gérer les conflits, négocier efficacement, préparer ses entretiens, gérer le stress…

Tous ces modules en réalité virtuelle sont accessibles depuis un PC ou des casques de réalité virtuelle type Oculus. 5Discovery travaille pour de grandes entreprises (EDF, Alstom…) et plusieurs grandes écoles (Instituts Mines Telecom, ESCP…)

La réalité virtuelle présente de nombreux atouts pour la formation. Elle permet d’additionner action, apprentissage et émotions. En réalité virtuelle, l’apprenant est plongé dans des scènes de la vie réelle mettant en jeu des personnages de type avatars très réalistes. Les émotions ressenties vont servir d’ancrage à la mémorisation ce qui augmente la rétention des informations . Des études en neurosciences confirment que l’immersion permet de stimuler des zones du cerveau qui auparavant n’étaient pas sollicitées lors du processus d’apprentissage. De ce fait, l’apprentissage se fait plus facilement et plus rapidement.

Pour offrir une expérience plus large que son catalogue de formations soft skills en réalité virtuelle, 5Discovery propose désormais des espaces VR accessibles en temps réel. Ces VR Rooms sont des espaces collaboratifs immersifs pour se rencontrer, communiquer, enseigner en temps réel, accessibles via un casque ou un simple PC.

Chaque participant, de chez soi, une fois connecté, va choisir un avatar et pouvoir suivre un cours en prenant place dans un amphithéâtre virtuel. Il pourra échanger avec les avatars de ses camarades à côté de lui et poser des questions à l’avatar du professeur. Ce dernier peut passer des slides comme dans le monde réel. Des travaux de groupes peuvent être aussi réalisés dans des petites salles de réunions, virtuelles elles aussi. La solution peut accueillir un nombre illimité de participants.

Après le fort essor ces derniers mois des outils de visio-conférence comme Zoom ; l’enseignement immersif en réalité virtuelle sera-t-il la tendance de demain ?