7 astuces pour moins fatiguer sur Zoom

Après plus de 8 mois de pratique  intensive  de Zoom, certaines personnes éprouvent une très grande fatigue. C’est normal, l’homme n’est pas programmé pour des échanges en visio-conférence à grande échelle. Voici 7 astuces pour survivre à Zoom.

Les scientifiques étudient de plus de plus les fortes fatigues ressenties suite à un usage intensif de Zoom. « La technologie peut perturber nos méthodes de communication humaines complexes qui ont été finement ajustées au fil des siècles pour aider les humains à survivre » écrit le Dr Brenda Wiederhold dans la revue Cyberpsychology, Behavior and Social Networking.

Par exemple, les échanges en visio-conférence ne sont pas aussi fluides qu’une conversation en direct. Il y a toujours un petit temps de latence dans les conversations. Ces millisecondes répétées au fil des jours fatiguent le cerveau humain. De même, l’être humain a besoin dans une conversation de recevoir le langage non verbal de ses interlocuteurs. Un cours sans interaction avec les regards des étudiants, leur sourire, leur mimique d’incompréhension, est beaucoup plus difficile à donner.

De nombreuses études sont en cours. En attendant leurs résultats, voici 7 astuces pour rendre vos semaines d’interventions Zoom moins épuisantes.

1-Mettre la caméra à la hauteur des yeux.
 Dans une conversation normale, l’être humain est habitué à parler à son interlocuteur dans les yeux. Donner un cours en levant la tête pourra diminuer la fatigue. Et la cadrage sera meilleur pour vos étudiants.

2-Avoir un casque audio avec micro de qualité
Il ne faut pas forcer sa voix ni tendre l’oreille lors d’une visio-conférence. Un casque professionnel avec un son haute qualité et un micro flexible venant se positionner devant la bouche, change tout. Les gamers, qui passent des nuits à jouer en ligne, l’ont bien compris. Leurs casques offrent un confort unique. Un investissement à conseiller.

3-Soigner l’éclairage de la pièce
Si votre apparence est soignée, vous serez plus à l’aise pour parler. Vous vous détacherez de votre image. Ce miroir permanent est perturbant. En amphithéâtre, vous ne faites pas cours devant une glace. Attention au contre-jour, le dos à une fenêtre. Ajoutez une lampe pour uniformiser l’éclairage et éviter les visages coupés, moitié au jour, moitié dans la pénombre.

4-Débrancher son écran géant
Au début du confinement, le double écran paraissait l’idéal pour les visio-conférences. Avec le temps, les chercheurs ont découvert que les visages en grand format au-dessus de votre tête pouvaient avoir un effet anxiogène. Une séance de Zoom sur un ordinateur portable, rehaussé, pour que la caméra soit à la hauteur des yeux, semble moins intimidante.

5-Couper la caméra régulièrement
Vous êtes constamment filmé. Essayez durant votre prochaine séance de couper régulièrement votre caméra, lorsque vos étudiants visionnent une vidéo ou travaillent sur une étude de cas. Ces minutes sans caméra permettront à votre corps, inconsciemment, de se relâcher et de récupérer.

6-Lutter contre le multitâche
Il est tentant de consulter ses derniers sms, de lire ses emails et répondre à un message WhatsApp, durant une visio-conférence. Mais ces activités parasitent votre concentration et accélère la sensation de fatigue après une visio-conférence.

7-Lancer des tours de tables
Votre cerveau se nourrit d’interaction. C’est vital pour sa bonne santé. Essayez, régulièrement, de lancer un rapide tour de table virtuel. Chaque participant branchera sa caméra si elle est éteinte et répondra à une question. Son intervention ramènera votre cerveau sur un type d’échange qu’il connait. Cela lui redonnera de l’énergie.

Et si malgré ces conseils, votre mine un matin ne vous semple pas radieuse, sachez que les ingénieurs de Zoom ont tout prévu. La fonctionnalité « Touch Up My Appearance” est accessible dans les paramètres vidéo. Cette option de retouche rendra votre peau plus lisse, plus claire et gommera toute trace de fatigue. Que demander de plus !