Paul Cartier : « Notre plateforme démocratise le tutorat en ligne »

La différence de rythme entre le lycée et les classes préparatoires, est énorme. Pour réussir, les étudiants ont besoin d’acquérir une foule de connaissances mais aussi d’avoir des conseils pratiques. Comment Internet peut les y aider ? Les réponses de Paul Cartier de Constel Education.

Lancé en janvier 2020, Constel Education veut faciliter le tutorat en ligne pour les étudiants du supérieur. Sa plateforme permettant des cours en visio-conférence est déjà utilisée par 600 jeunes, 200 tuteurs et 400 élèves. Quelles formations sont proposées ? Comment se rémunère cette plateforme ? Paul Cartier, fondateur de Constel Education, nous répond.

Quel est le concept de Constel Education ?

Notre mission est de proposer du soutien scolaire accessible et adapté aux étudiants du supérieur. Constel Education est donc une plateforme de mise en relations pour du tutorat en visio-conférence.

Nous sommes pour l’instant spécialisés dans l’accompagnement d’étudiants de classes préparatoires avec des tutors en écoles de commerce et écoles d’ingénieurs.

Qu’est-ce qu’un tutor ?

Un tutor, c’est un néologisme que nous avons inventé, pour regrouper les termes tuteur et mentor .

Un tuteur, c’est une personne qui va proposer de l’aide dans une matière en particulier. Un mentor, c’est un étudiant qui va conseiller pour le parcours en général.

Nos professeurs sur la plateforme ont les deux rôles pour les étudiants, tuteur et mentor d’où l’appellation tutor.

Quelles formations couvrez-vous ?

Nous avons commencé à proposer du soutien pour toutes les matières étudiées en classes préparatoires économiques et littéraires, puis nous avons lancé les prépas ingénieurs.

Nous venons d’ouvrir l’accompagnement pour les facultés de médecine. Pour la suite, nous souhaitons travailler sur les admissions parallèles pour les écoles de commerce. Notre priorité pour l’instant est sur l’enseignement supérieur.

Quel est votre modèle économique ?

Notre objectif est de proposer du soutien accessible financièrement. Pour y parvenir, nos tutors sont des étudiants, ils n’ont pas vocation à remplacer les professeurs. Nous sommes aussi une plateforme web ce qui permet de diminuer les charges fixes.

Nos tutors sont indépendants, ils définissent eux-mêmes leur rémunération. En moyenne, les prix sont de 22 €/h pour des cours en classe préparatoire, souvent avec des prix dégressifs sur la réservation d’un pack d’heures. Nos revenus proviennent des commissions prélevées sur chaque séance dispensée.

Ce modèle peut évoluer dans le futur suivant les attentes des étudiants et des tutors. Nous proposons aussi beaucoup de conseils gratuits sur instagram.

Quelle est la différence entre votre plateforme et les cours particuliers classiques ?

Nous voulons sortir de la logique où tout le monde peut aider tout le monde. Dans les faits, c’est souvent une cause de déception pour les élèves.

Notre approche est très ciblée, nous mettons en relation les étudiants avec des tutors qui sont passés par leur filière. Ils comprennent leur quotidien, ils connaissent les concours qu’ils vont passer. Nos tutors ont été à leur place.

Pour un étudiant, le bon tutor n’est pas forcément une personne qui est bonne en maths et qui habite dans sa ville. Mais une personne qui connaît parfaitement le programme de maths en classe prépa ECS, quelle que soit sa ville. D’où l’intérêt de la visio-conférence pour réussir le bon match. Internet avec la visio-conférence a fait disparaître la contrainte du lieu géographique.